•  
  •  
  •  
  •  
  •  


L’akita
, également appelé akita inu  est une race de chien originaire du Japon.

La race date d’environ 3 000 ans et prend son nom de la préfecture d’Akita au nord de l’archipel nippon. Il était à l’origine élevé pour chasser l’ours, le Cerf élaphe et le sanglier. Descendante de l’akitas matagis et utilisée comme chien de combat au Japon dès 1603, la race est croisée avec le tosa et le mastiff pour en accroître la taille.

L’akita le plus connu s’appelle Hachikō. Sa statue trône devant la gare de Shibuya à Tōkyō. Ce chien fidèle accompagnait son maître professeur d’université (M. Ueno) et l’attendait tous les jours devant la gare : il continua pendant neuf ans après la mort du vieux professeur, jusqu’à sa propre mort (il était nourri par les habitants). On dit qu’Hachikō est mort devant la gare.

L’akita est un chien de grande taille de constitution robuste et bien proportionné. Sa robe est rouge fauve, sésame, blanche ou bringée.

L’akita est doué d’une grande intelligence et d’une capacité de raisonnement qui peuvent même déstabiliser ou surprendre ses maîtres, c’est pour cela que les moments de dressage ne doivent pas dépasser 20 minutes. Il est également très proche de sa famille : amical, doux, affectueux voire collant. A contrario ce chien peut ne montrer aucun intérêt envers des étrangers (dans la rue ou des invités à la maison), il peut même se montrer extrêmement réservé. L’akita est reconnu pour être un excellent chien de garde.

Sous ses allures de nounours, c’est souvent un chien réservé, indépendant, discret et à fort caractère. Compte tenu de son intelligence, de son côté « chien-chat », son éducation peut se révéler très délicate : la recette d’une relation complice et équilibrée avec son akita se résume selon les experts en l’expression « une main de fer dans un gant de velours ». En effet, il faut être ferme mais sans jamais utiliser la violence ou la contrainte qui peuvent conduire à bloquer le chien et le rendre agressif.

Contrairement à ce que son physique laisse supposer (ressemblance avec les nordiques : husky, malamute…), l’akita reste un chien très calme, bien qu’il apprécie les promenades journalières qui lui sont nécessaires pour s’épanouir et rester en forme.

Un inconvénient majeur de cette race est qu’elle est très dominante avec ses congénères de même sexe, ainsi une cohabitation est difficile voire impossible. S’il est sociabilisé étant chiot, il peut accepter ses congénères et c’est pour cela que la socialisation chez l’akita est primordiale; par contre s’il n’est pas sociabilisé au moment de l’adolescence (10-12 mois), il ne supportera pas les autres chiens.

dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine

Inscrivez-vous avec votre chien, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  •  
  •  
  •  
  •