• 441
  • 2
  •  
  •  
  •  
    443
    Shares

César Millan est né le 27 aout 1969, il est mexicano-américain, il à passé sa jeunesse avec son grand père dans une ferme près de Culiacán, et dans chaque chien il voit l’esprit de son grand-père

Fasciné par tous les animaux à un âge précoce, mais surtout par les chiens, il a consacré beaucoup de temps à observer la meute de chien de la ferme, à comprendre comment ils travaillent pour aider son grand-père à protéger le troupeau de vaches des animaux agressifs.

César Millan estime que ces chiens n’ont jamais eu besoin d’une formation spéciale, d’ordres, ou d’être récompensés avec un cookie. Ils font juste naturellement « des travaux qu’ils ont eu besoin de faire » comme dans leur nature. Il cite les chiens de travail comme étant ses véritables enseignants dans l’art et la science de la psychologie canine.

Millan a aussi remarqué que le comportement des meutes de chiens change entre les différentes fermes. Dans chaque meute, les chiens se battent souvent pour voir qui sera le dominant et donc lequel sera le chef de meute ; tandis que le propriétaire de la famille regarde simplement faire. Les chiens de la ferme de Millan ne se battent jamais pour la place de chef de meute parce que son grand-père maintient un état calme et assuré qu’il assume naturellement et assume par la même le rôle de chef de meute. C’est l’un des grands principes de la philosophie de César Millan aujourd’hui.

Voici un petit résumé de la « méthode César Millan ». Cette méthode a une diffusion importante du fait de la télévision, mais reçoit des critiques de la part d’éducateurs et de comportementalistes canins renommés comme Ian Dunbar, qui relativisent l’importance de la dominance et insistent sur la nécessité d’une éducation positive.

Le but de César Millan est d’enseigner au maître comment devenir calme et sûr de soi afin d’être en harmonie avec son chien. Cet état de calme chez le maître permet à ce dernier de mieux vivre dans notre monde de stress. Une personne calme sème l’harmonie dans son entourage. Tout le monde y gagne. Le défi de la plupart des maîtres est de se débarrasser de toute tension, de frustration ou de colère. Prendre trois grandes respirations et expirer longuement entre chaque inspiration aide beaucoup à retrouver son calme. La tension vient souvent du fait que l’on s’attend au pire : il faut se faire confiance. On ressent souvent de la frustration lorsque le chien ne fait pas immédiatement ce que l’on veut : laisser le temps faire son œuvre, un chien n’est pas une machine.

PASADENA, CA - JANUARY 13: Cesar Millan of the television show "Dog Whisperer with Cesar Millan" speaks during the National Geographic Channel and Nat Geo WILD portion of the 2012 Television Critics Association Press Tour at The Langham Huntington Hotel and Spa on January 13, 2012 in Pasadena, California. (Photo by Frederick M. Brown/Getty Images)

Les maîtres amoureux des chiens doivent se montrer sûrs d’eux et mettre de côté leur amour inconditionnel pour leur toutou. La seule façon d’aimer un chien c’est de le dominer (être son chef de meute). Il n’y a rien de méchant dans la domination d’un chien par son maître. Laisser un chien être dominant, voilà de la méchanceté. Un chien dominant dans le monde des humains ne peut correctement exercer sa dominance puisqu’il ne comprend pas ce monde. Il est incapable de faire les courses, de s’occuper du loyer, de conduire l’auto, etc. Si on le laisse dans cet état de dominance, le chien développera des comportements anormaux et indésirables (aboiements, sur-protection du territoire et du maître, agressivité, peur de tout et de rien, etc.). Tout cela va contre nature, et les ennuis que cette mauvaise dominance entraîne en sont la preuve.

Animal de meute, le chien vit sous la dominance du chef de meute ou est lui-même, le chef de meute. Il n’y a pas d’égal et encore moins d’amis chez les chiens ; soit on est soumis, soit on est chef de meute. Si le maître ne dégage pas une énergie de chef de meute, calme et sûr de soi, le chien devient tout de suite le chef de meute. Le chien dans ce cas n’aura aucune discipline et devient une bombe à retardement. Il faut exiger une soumission totale du chien sinon il gagne et devient le chef de meute de facto. Tout comportement inacceptable doit être immédiatement corrigé, en moins de 2 secondes après le comportement sinon le chien ne pourra faire l’association. Un chien ne réfléchit pas, il réagit.

Un chien déborde d’énergie qu’il doit dépenser dans un état de soumission. Le chien doit être calme et soumis avant tout exercice. Imaginer le parcours à faire et se dire que la promenade se déroulera calmement. Un chien doit donc faire une activité physique qui convient à ses dispositions génétiques sous le contrôle de son maître, qui décide quand le jeu commence et quand il finit. Pendant l’activité physique, le chien peut atteindre un très haut niveau d’excitation mais dans un état d’esprit de soumission.

Ne jamais récompenser un chien qui n’est pas soumis. Si l’on récompense un chien nerveux, apeuré, dominant ou agressif on encourage ce comportement. Le logis, la nourriture, l’eau fraîche, une attitude calme et assurée sont des récompenses. On peut caresser ou faire un gros câlin à son chien quand il est calme et soumis et que l’on est calme et assuré sinon, le chien deviendra, ou pire redeviendra dominant et instable. À la fin des caresses ou du câlin, le chien doit être calme et soumis et non pas excité et dominant.

Afin de se débarrasser de l’amour inconditionnel que portent la plupart des maîtres à leur chien, imaginer que le chien est un cheval. On corrigerait un cheval qui poserait une patte sur une personne ou sur son maître. Malheureusement on ne le fait pas nécessairement s’il s’agit d’un chien, et pourtant on doit le faire. Au même titre on ne promènerait pas un cheval excité, de peur de se faire blesser.

wil-smithSon programme « The Dog Whisperer », est suivi par 11 millions de personnes aux Etats Unis . « Les Etats-Unis sont un pays de déviants », professe Millan, « Ici, les gens aiment de travers. Les chiens ont pris le pouvoir ». Cesar Millan, est également le meilleur ami de Will Smith. Il a aidé sa femme à affronter ses quatre rottweilers qui la menaçaient. Le tout Hollywood plébiscite ses interventions.

Vous pouvez aussi regarder ce soir : « Cesar, l’homme qui parlait aux chiens », à 20h35, sur National Geographic.

Avant ou après ce reportage vous pouvez donner votre avis concernant César Millan et sa méthode éducative, sur dogfidelity, le réseau social de la communauté canine, ou sur notre page facebook en cliquant ici   facebook

dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine

Inscrivez-vous avec votre chien, c’est gratuit !

sins

mon-profil

 

 

Source : Wikipédia – France Inter

  • 441
  • 2
  •  
  •