•  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Réaliser son rêve

Abandonner son quotidien, tout quitter pour découvrir le monde. Qui n’y a pas pensé et a finalement abandonné l’idée.

Marina Piro, propriétaire de Odie, un magnifique Labrador, a elle décidé de sauter le pas. Découvrir de nouveaux paysages à travers toute l’Europe avec son fidèle compagnon, prendre part à de nouvelles aventures et zapper radicalement son quotidien.

Marina d’origine italienne et résidant en Angleterre n’a pas hésité à vendre tout ce qu’elle possédait pour financer son van d’occasion, aménagé par ses soins (avec lit et une kitchenette) et son voyage à travers l’Europe.

Partir avec son chien demande une certaine organisation

La principale raison pour laquelle Marina a choisi de voyager en van, c’est pour être aux cotés de son chien adoré, l’option du van semblait la plus viable.

Les différents modes de mobilité bus, train, avion n’acceptent pas toujours les chiens, sans parler de trouver des logements convenables en Europe accueillant les chiens.

En dépit d’être la solution la plus pratique, le quotidien dans un van avec son chien peut être difficile parfois, et vous devez prendre en considération son bien-être avant de vous lancer dans l’aventure avec lui.

Avantages et inconvénients à partager la route avec son chien

Sécurité et réconfort.

Surtout lorsque l’on voyage seule et que l’on est une fille. Les personnes s’approchant trop du van, surtout dans des endroits isolés, Odie est toujours là pour sonner l’alerte et dissuader les rôdeurs.

Câlins et compagnie.

Sérieusement, qui n’a pas besoin de câlins?

Parfois il est difficile de parler à des étrangers, grâce à Odie, Marina a fait de très belles rencontres , c’est un extraordinaire lien social, les gens vous donnent des conseils sur ce qu’il faut voir et ce qu’il faut faire avec toujours beaucoup de bienveillance.

Exercice et exploration.

Avoir un chien vous pousse à trouver des endroits où il peut évoluer librement et donc vous incite à quitter les sentiers battus et à partir à l’aventure dans des lieux inattendus.

Planifier précisément son voyage

Certains pays sont carrément réfractaires à l’entrée d’un chien sur leur territoire.

En fonction de la façon dont votre chien appréhendent les foules et les bruits, il faut renoncer à certains lieux comme les concerts, les spectacles, les foires ou bien tout simplement les marchés.

Certains parcs naturels n’acceptent pas les chiens. En fonction de l’âge de votre chien certaines randonnées longues et difficiles sont prohibées.

Abandonner l’idée de faire vos courses dans des magasins.

Les chiens ne sont pas autorisés à entrer dans les magasins. Alors laisser son chien à l’extérieur avec un bol d’eau fraiche est un grève cœur, sans compter le risque de se le faire voler ou bien de ne pas trouver d’ombre à l’entrée de magasin. Il est préférable d’abandonner l’idée.

Voyager dans un endroit exigu avec son chien, c’est aussi …

L’acceptation d’avoir des empreintes de pattes sales, de croquettes éparpillées, de subir des odeurs parfois insoutenables surtout avant de se coucher, quand votre chien s’est roulé dans une déjection de mouton. Ca sent particulièrement fort et quand on n’a pas assez d’eau pour doucher son animal et bien en fait avec, on dort un peu comme dans une porcherie…

Pour résumer: voyager avec son chien est 100% réalisable, le voyage demande juste une plus grande organisation, de la flexibilité et de se tenir informé pour le bien-être de votre chien et le vôtre !

Découvrez le blog de Marina Piro, pamthevan.com sur lequel elle livre ses bons conseils lorsque l’on souhaite partir à l’aventure avec son chien, des astuces techniques pour réparer son van et ses nombreuses découvertes au cours de ses voyages.

dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine

Inscrivez-vous avec votre chien, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  •  
  •  
  •  
  •