•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chiens truffiers ont rendez-vous pour un concours international –  Samedi 25 et dimanche 26 mars 

Les trufficulteurs sont de plus en plus présents sur les terres favorables à la pousse de la melano sporum. Et pour la découvrir, le chien est toujours un bon chercheur.

«Il existe de nombreuses races de chiens utilisés pour chercher la truffe, mais il n’existe qu’une seule race au monde exclusivement sélectionnée pour ces recherches : il s’agit du Lagotto-Romagnolo», explique Christine Ollier, éleveur de cette race de chiens et secrétaire du Club français du Lagotto-Romagnolo.
Afin de mieux faire connaître cette race au grand public, mais également de comparer son travail à celui des chiens utilisés ici, le Club français du Lagatto-Romagnolo organise, les 25 et 26 mars, entre Trentels et Monségur, un concours international de recherche de truffes.

Durant deux journées, vont se dérouler suivant le même principe : le matin est réservé au cavage à la française, l’épreuve Van Cappel. Cette épreuve de recherche en milieu naturel ouvert à toutes les races de chiens. 3 truffes sont enterrées sur un espace de 900 m2. L’après-midi est réservé exclusivement aux Lagottos pour une recherche à l’italienne, et ce seront 3 juges venus spécialement d’Italie pour l’occasion qui départageront les candidats. Pour cette épreuve, la parcelle de terrain est plus grande (5 000 m2), et 7 truffes y seront cachées.

«Les manières de faire travailler les chiens sont très différentes, et l’avantage du Lagotto est qu’il n’est pas distrait par les odeurs de gibiers. Il ne cherche que les truffes, et cela en permanence», confirme Christine Ollier. «Pour l’anecdote, même en vacances pendant l’été, si je m’arrête sur une aire de repos, mon chien va systématiquement partir en quête, et il peut trouver des truffes d’été. Il ne travaille pas quand il est en recherche, il ne fait que cela et il le fait très bien. C’est cela sa force. Et ce qui est jugé dans les recherches à l’italienne, c’est cet ensemble : son allure générale, sa manière de couvrir le terrain, sa connivence avec son maître».

Si l’on se réfère à l’histoire récente du cavage (la recherche de truffes), des épreuves de vitesse ont existé et existent toujours. Mais la vitesse ne compte pas forcément, et le règlement Van Cappel s’inspire du travail et du jugement des Lagottos. Il est évident que l’on peut mieux juger l’aptitude naturelle du chien à la recherche sur un terrain ouvert, sa façon d’explorer la parcelle, de prendre et remonter les émanations. On se retrouve quasiment dans les dispositions d’une recherche sur une truffière naturelle.

Alors qui des chiens truffiers locaux ou des Lagottos italiens seront les meilleurs ? Pour les amateurs de truffes, l’essentiel n’est sans doute pas là…

Samedi 25 et dimanche 26 mars, entre Trentels et Monségur. Le trajet sera fléché à partir de Trentels. Entrée gratuite mais quelques consignes seront à respecter : pas de bruit, pas de portable, et pas de tabac.

Pour plus de renseignements : Christine Ollier au 06 08 02 92 30.

Sur dogfidelity, vous postez les photos et les vidéos de votre chien, vous partagez votre passion et vous faites des amis.

Dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine 

Inscrivez-vous, c’est gratuit !

sins

mon-profil

 

 

Source : La dépeche

 

  •  
  •  
  •  
  •