•  
  •  
  •  
  •  
  •  

chiens dogfidelityLes chiens se sentent-ils vraiment coupables ?

Les maîtres se plaisent souvent à constater les têtes coupables de leurs chiens lorsqu’ils ont été pris en flagrant délit de bêtise ou après avoir retrouvé une pièce à conviction non loin du coupable. Tête basse, oreilles affaissées, regard en coin …on retrouve à chaque fois le même petit air de culpabilité irrésistible. Mais les chiens peuvent-ils réellement éprouver de la culpabilité ou bien est-ce un sentiment trop complexe qu’on leur attribue ? Et dans ce cas-là, qu’est ce qui justifie leur réaction coïncidant parfaitement aux circonstances ?

64% des propriétaires pensent que les chiens éprouvent réellement de la culpabilité. Pourtant, si les chiens peuvent ressentir des émotions primaires comme la joie et la peur , ils n’ont pas comme nous la notion du bien et du mal et sont peu susceptibles de se rendre compte que mâchouiller la télécommande, c’est mal.

La jalousie, l’orgueil, la culpabilité sont des ressentis cognitifs trop élevés pour qu’un chien puisse les ressentir. De plus ils n’ont pas de mémoire , ce qui fait que le sopalin mise en pièce il y a plus de 15 minutes est totalement sorti de leur tête.

word-imageEn fait les chiens réagissent de cette manière pour plusieurs raisons :

  • Ils ne réagissent tout simplement pas ainsi, mais nous voyons en eux un air de culpabilité avec notre imagination débordante ! Nous nous laissons facilement aller à l’anthropomorphisme (attribuer aux animaux des caractéristiques propres à l’homme) pour expliquer le comportement canin,
  • C’est leur manière de faire face à une situation conflictuelle, quand ils sentent que nous sommes de mauvaise humeur. C’est une attitude de soumission qui a pour vocation d’apaiser la situation et le maître,
  • Cela peut être un automatisme, si le maître l’a déjà grondé plus d’une fois au retour à la maison face à quelques dégâts. Cela serait donc une reproduction lié à la satisfaction du maître lorsqu’il voit ce regard, et non associé à la bêtise.

L’erreur d’interprétation sur cet air de fausse culpabilité risque d’empêcher le propriétaire d’avoir une attitude correspondante à la tentative de son chien d’apaiser sa contrariété, et intensifiera l’incompréhension de l’animal. Il risque de gronder, de punir le chien, alors que celui-ci ne voit en aucun cas le rapport avec sa bêtise. Lorsqu’un chien fait des dégâts, il est surtout conseillé d’aller chercher l’origine du problème : le chien s’ennuie-t-il ? Est-il stressé ? La réaction appropriée en découlera !

En revanche, un chien peut aussi comprendre qu’il ne faut pas reproduire tel ou tel comportement. Si vous le prenez sur le fait , vous pouvez, par une punition adaptée, lui montrer que vous n’êtes pas satisfait. S’il ne perçoit pas le bien et le mal comme nous, il sait capter, et est en quête, de vos signes de satisfaction !

Dogfidelity.com 

Inscrivez-vous avec votre chien, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  •  
  •  
  •  
  •