•  
  •  
  •  
  •  
  •  

word-imageJ’ai la phobie des chien !  Plus exactement une Cynophobie. On a tous un proche qui a du mal avec les chiens. Quand cela ne se traduit pas par de l’indifférence, cela peut se manifester par de la peur. La cynophobie est chose assez courante.
Pour peu que la personne ait vécu un épisode malheureux dans son enfance : une morsure, une bagarre…la phobie arrive vite et est un peu gênante dans un pays aux 8 millions de chiens !
La phobie est une peur incontrôlable par la raison. Il est donc très compliqué lorsqu’on a un chien, de gérer à la fois le comportement de l’animal et la réaction du proche paniqué. Celui-ci aura tendance à exprimer sa peur en faisant le contraire de ce qu’il faudrait : fixer le chien avec un air affolé, se plaquer contre un mur, fuir, etc : tout ce qui peut être interprété par le chien comme un signal d’agressivité.

peur2Une personne qui a la phobie des chiens est quasiment sûre de croiser un jour le chemin de l’un d’eux, et ça peut être vous le propriétaire  ! Dans ce cas-là, comment faire ? Comment conseiller la personne paniquée ? Pour plus de clarté, on vous a dressé une petite liste de bonnes et mauvaises attitudes à adopter.

L’origine de la cynophobie est bien souvent liée à un évènement du passé. Il est donc important pour commencer par faire lumière sur cet évènement et selon son ampleur, commencer une thérapie avec un comportementaliste canin/un psychologue.

Ce qu’il faut savoir c’est que :

La chien associe la peur à l’agressivité et a plus de chance de vous mordre. Ainsi, dans le cas d’une confrontation :

  • Ce qu’il ne faut pas faire :
  • Le fixer au niveau des yeux et de la tête, il peut y voir une provocation hiérarchique,
  • Reculer quand il avance : il y verra une attitude de soumission et pourra devenir menaçant,
  • Gesticuler : il peut prendre cela comme une invitation au jeu et s’exciter autour de la personne.
  • Ce qu’il faut faire :
  • Les maîtres mots sont indifférence et passivité. Moins la personne s’intéressera à lui, moins le chien détectera ses signaux de peur/agressivité.
  • Le laisser faire : s’il s’approche, tente d’entrer en communication, le laisser faire en gardant un air et une attitude les plus indifférents possibles,
  • Ne pas tenter de le caresser : il pourrait confondre le geste de la main avec une tentative d’agression.

Il peut être bon également de soigner le mal par le mal et de suivre une thérapie avec un chien calme et équilibré pour aider la personne cynophobe à vaincre ses peurs. Le chien ne deviendra peut-être pas son meilleur ami mais pourra au moins être en sa présence sans provoquer de situation de crise !

Et pour tous ceux qui aiment les chiens, ils ne restent plus qu’à vous inscrire sur :

Dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine 

Inscrivez-vous, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  •  
  •  
  •  
  •