•  
  •  
  •  
  •  
  •  

word-imageLe Dogue argentin  est un molosse de type dogue créé en Argentine au début du xx e  siècle. De grande taille (60-65cm), musclé et doté d’une mâchoire puissante il est traditionnellement utilisé dans la pampa, dans les montagnes et marais en Argentine pour la chasse au puma et au sanglier. Race de chiens créée par Antonio Nores Martinez : les premiers croisements eurent lieu en 1920. Malgré ses performances physiques remarquables, il est facile à éduquer et aboie peu, ce qui en fait un chien adapté à la vie en famille. Il n’est pas considéré comme un chien dangereux avec en France  aucune contrainte législative particulière sauf s’il n’est pas rattaché à un livre d’origine (LOF), il peut être assimilé à un chien de catégorie 1.

Le nom d’origine est Dogo Argentino. La motivation principale qui a conduit en 1928 Antonio Nores Martinez, créateur de la race, fut de réunir les qualités du  Perro de pelea , race de chien de combat renommée à Córdoba, en améliorant la taille et la force physique. Ce chien devait ainsi avoir des qualités pour la chasse (à deux ou en meute). La sélection commence par un mâle  perro de pelea de cordobes , croisé avec une femelle  bull terrier  de race pure. Après une sélection sur 8 générations, le plus beau mâle est croisé avec une femelle Mâtin des Pyrénées pure. Ce n’est qu’à la 12 e  génération que « Toño » obtient une portée de six dogues considérés comme purs de race. Celle-ci est reconnue par la Centrale Canine d’Argentine en 1964.

Les problèmes politiques interviennent dans le pays et Antonio Nores Martinez créateur de la race est enfermé en prison, son frère Augustin Nores Martinez reprend le travail sur le dogue argentin. Il va ajouter dans le dogue argentin des nouvelles races, certaines utilisées pour éviter une trop forte consanguinité, avec les troubles politiques, cette nouvelle race était au bord de l’extinction. Lorsque Antonio Nores Martinez sortit de prison il prit les dogues argentins qui restaient et partit dans un ranch pour faire un élevage intensif, le but était de produire un maximum de dogues argentins, pour que la race ne s’éteigne pas. Une fois qu’ Antonio Nores Martinez eut été sûr d’avoir fait une sélection sans faille, il emmena son meilleur mâle nommé Ana, au club des chasseurs de Buenos Aires en 1947, il y fit son célèbre discours sur la race et fit une démonstration, les chasseurs de Buenos Aires étaient conquis. Après cette démonstration, le premier standard de la race fut publié dans la revue de chasse DIana en 1947.

Ce chien a été « voulu » de couleur blanche pour le différencier du gibier, cela cause des word-imageproblèmes de surdité. En effet, le fond de robe est blanc et la sélection génétique de ce caractère est corrélée avec des défauts au niveau de l’oreille interne, provoquant des possibilités de surdité congénitale. Ces cas ne sont pas fréquents mais ils ne sont pas rares. Courage, équilibre et intelligence sont les qualités qui prédominent chez le dogue argentin, avec un remarquable équilibre psychique et une intelligence très vive, sans perdre toutefois le côté combattant de son ancêtre espagnol. La socialisation entre mâles est primordiale car il a tendance à ne pas s’entendre avec ses congénères. Il ne se déchaîne qu’avec les animaux sauvages. Chien très affectueux envers son maître et les autres membres de la famille. Il est convivial avec les amis de la maison, mais sait faire trembler d’un simple regard un inconnu qui approche. Compte tenu de sa puissance et de sa fermeté de caractère, il demande un excellent dressage pour donner entière satisfaction. Ce chien peut s’avérer dangereux envers les autres animaux et les humains s’il est mis entre les mains de propriétaires irresponsables.

dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine

Inscrivez-vous avec votre chien, c’est gratuit !

sins

mon-profil

 

 

Source : wikipedia

  •  
  •  
  •  
  •