•  
  •  
  •  
  •  
  •  

word-imageLe Groenendael est une race de chien née au début du xxe siècle. L’élevage a commencé par hasard vers 1890. Le Berger belge Groenendael est en réalité une variété du berger belge. Pour remonter à son origine il faut remonté à la création même du berger belge. A l’époque sur le continent européen les chiens de berger avaient tous les mêmes caractéristiques prononcés et était tous proche d’un même parent. A la fin du XIX èm siècle le professeur Reul commença à étudier ces chiens, qualifiés alors sans distinction de chien de berger, et que différentes races furent reconnues. Parmi les trois variétés de base, il y en avait une avec un poil noir assez long. Le principal éleveur en était Mr Rose de Groenendael, propriétaire du café restaurant « le Château de Groenendael », près de Bruxelles, dont les chiens descendaient tous d’un seul couple: Petite et Picard d’Uccle, le noir n’étant pas une couleur traditionnellement souhaitée pour les begers belges. De ce couple sont issus les groenendael, l’une des quatre variétés aujourd’hui reconnues et qui est en train de devenir populaire dans le monde entier. Les trois autres sont le Laekenois, le malinois et le tervueren. Ils ne différent que par leur couleur et la texture de leur poil.

Au même titre que le Malinois, le Groenendael est pratiquement naturel. Descendant en particulier de Piccard d’Uccle, de Petite, de leur fils Duc de Groenendael, cette variété fut au début de la race la reconnaissance et l’image du Berger Belge.

word-image

Marquis 1885 : la plupart des spécimens de la variété l’ont comme ancêtre et même ses produits aidèrent le Tervueren.

Dans cette fin du 19ème siècle, ce Berger Belge à poils longs possédait déjà un phénotype très positionner ainsi qu’un caractère le confirmant dans les épreuves de travail.

word-image

Piccard d’Uccle 1888 et son fils Duc 1893. De ces deux chiens naquirent tous les poils longs actuels, qu’ils soient noirs, fauves ou sables .

Piccard d’Uccle sur Petite seront judicieusement mariés plusieurs fois et donnèrent donc : Duc de Groenendael, Pitt de Groenendael, Baronne Remis tous en consanguinité étroite, ils bâtiront la variété.

La suprématie des Groenendaels permirent d’avoir plusieurs sujets à haut niveau : Talion, Ducon , Daxon , Cob de Malakoff et Haut de la Joliette . Malheureusement pour la variété, une scission flagrante amena à inscrire un chien identique sur 2 registres LOB – LOSH.

word-image

Police de Neuilly 1907 

Après les 2 guerres, la double structuration de la variété se fit plus sur le phénotype pour ramener plus de fourrure et de filiforme. Le fait de travailler spécifiquement sur la plastique détruira le potentiel atavique à l’utilisation dans certains programmes.

word-image

Démon de l’Enfer 1908 . Ce chien ainsi que son affixe sauveront la variété après le génocide de la guerre 14-18.

La politique de Club de Race aidant, le phénotype prend le pas sur le travail du caractère. Quelques spécimens tout de même arrivent à haut niveau de leur programme national, comme exemple en France, le multifinaliste ring et Champion de France en 1968: « Morgan du Parc de L’hay « ,  mais c’est insuffisant pour sauver une variété créée à la base pour travailler.

Tous les chiens précités ainsi que Para des Anges Noirs (Ring 3) fils de James du Clos de Razé (Ring 3) démontrent qu’il existe encore une potentialité de sauver cette merveilleuse variété. Il suffirait pour cela que nos dirigeants beauté laissent travailler efficacement nos éleveurs motivés.

Souvent vif, et éveillé le Groenendael est comme tous les chiens, un chien qui a besoin d’activité. Certains sujets sont nerveux, comme autres bergers belges. C’est un chien doté d’un des meilleurs flairs du monde canin, son intelligence et sa rapidité d’action en font un chien très apprécié.

Au départ, c’est un chien de berger et de bouvier. Il est aujourd’hui apprécié pour la garde et la défense car il défend son maitre auquel il est très attaché, il est aussi un chien de compagnie très apprécié pour sa patience, cependant c’est un chien qui a du caractère et qui est très actif et ne convient donc pas à tous les propriétaires et très gentils.

Aux États-Unis, le Groenendael n’est reconnu que comme berger belge, tandis que le Tervueren et le Malinois le sont comme races distinctes, sous leur propre nom.

Et si vous voulez vraiment faire plaisir à votre chien , inscrivez-vous avec lui sur dogfidelity, postez vos photos, vidéo, faites vous des amis et partager votre passion canine !

Et surtout, merci de partager cet article.

Dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine 

Inscrivez-vous, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  •  
  •  
  •  
  •