•  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Le petit Lévrier italien

Comme son nom l’indique, le petit lévrier italien, aussi appelé levrette d’Italie, est originaire d’Italie. C’est le plus petit des chiens classés dans le groupe 10, lévriers, section 3, standard n° 200, selon la nomenclature de la Fédération cynologique internationale.

Son histoire :

Mosaïque Romaine datée du III ème siècle après J. C.

Le Petit Lévrier Italien est l’un des descendants du « Tesem », cet antique lévrier représenté sur les bas-reliefs dans l’Egypte ancienne. La découverte archéologique de squelettes de chiens comparables à celui du Petit Lévrier Italien atteste de la présence de celui-ci sur la terre des pharaons il y a 5000 ans. En 1965, on a découvert en Egypte une tombe de la première dynastie, qui est probablement celle de la Reine Herneith (2950 ans avant J.-C.), et dans une autre fosse, le squelette d’un petit lévrier dont le corps avait une longueur d’environ 40 cm et une hauteur de 38 cm : c’était son seul compagnon de voyage vers l’outre-tombe. Dans une tombe de Pharaon, on a également trouvé une momie de petit lévrier et, sur un papyrus qui l’accompagnait des renseignements sur l’âge du chien et sur sa race que les Egyptiens auraient considérée comme sacrée.

Le petit lévrier aurait ensuite été importé par les Grecs ou les Phéniciens, puis par les Romains avec lesquels il se serait répondu dans une grande partie de l’Europe. C’est dans la Rome antique qu’il a trouvé son véritable épanouissement. Son succès fut aussi immédiat que total. Tout ce que la société romaine comportait de grandes dames, d’aristocrates, de praticiens l’a adopté. Utilisé aussi pour la chasse au lièvre et au lapin de garenne, où il excellait, cet être que l’on découvrait gracile, précieux et agréable avait une place de choix dans les luxueux salons et parcs de l’époque.

Exporté au XVème siècle vers le reste de l’Europe et l’Angleterre, il est devenu là aussi le favori. En France, les cours royales, la noblesse, l’aristocratie ont été subjuguées. Quelles meilleures preuves que ces tableaux exécutés par les plus grands maîtres, le représentant en poses diverses, près de ses illustres propriétaires ! Appréciés par les dames patriciennes pour sa grâce et ses qualités de chien de compagnie, il a très vite conquis toutes les cours européennes. On sait que François 1er, Catherine de Médicis, Louis XV, entre autres en eurent auprès d’eux.

petit lévrier italien 2A l’étranger, il a notamment été le favori de Catherine de Russie et de Frédéric le Grand. Le Roi de Prusse n’en a jamais eu moins de trente pour compagnons et a même désiré (mais l’étiquette en décida autrement) que son favori soit enterré avec lui. Plus tard Alphonse de Lamartine lui a consacré de beaux vers car il était profondément attaché à ses petits lévriers italiens. Il en a offert un à son amie, la comtesse de Boigne, à qui il a conseillé : « s’il tousse un peu de mauve. Rien d’autre. Les médecins les tuent tous parce que ce ne sont pas des chiens, mais des oiseaux à quatre pattes. »

Ce compagnon des empereurs, rois et poètes, n’avait d’autre rôle que de captiver ses maîtres. Avec sa silhouette qui semble tout droit sortie des mains d’un sculpteur, ce « fils du vent » ne pouvait manquer non plus d’inspirer les artistes.

La race a failli pourtant disparaître au cours du XXème siècle du fait des caprices de la mode. En cherchant à sélectionner des chiens de plus en plus petits (jusqu’à 18 cm), en simple chien de compagnie, les éleveurs ont provoqué sa dégénérescence et ont bien failli signer l’arrêt de mort de la race.

Un premier standard est alors établi : la taille du petit lévrier est réduite. Il entre dans la catégorie des « toys ». A cette époque il ne pesait que 3 kg pour une taille idéale comprise entre 28 et 30 cm. Et même en Italie, qui fut pourtant sa première terre d’accueil hors d’Egypte, cette récession aurait pu aboutir à son extinction, s’il n’y avait pas eu la persévérance du Sénateur italien Cavallini di Solcio. Ses efforts ont permis sa réimplantation, dès 1925. Quelques défenseurs de la race luttèrent pendant trente ans contre ces manipulations génétiques désastreuses pour lui restituer ses caractéristiques d’antan.

Un second standard, mis au point par l’Italie en 1968, a rétabli ses mensurations d’origine. Aujourd’hui le petit lévrier italien a retrouvé ses lettres de noblesse, et il est redevenu le sportif qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être. De nombreuses représentations sur de vases et des cratères témoignent de sa présence en Grèce. Il n’est pas rare de trouver le petit lévrier italien représenté sur les tableaux des plus grands maîtres italiens et étrangers, comme Giotto et Bosch. Dans la cité du Vatican, au musée Pio Clementino, on peut voir la statue grandeur nature d’une levrette datant du premier siècle avant J.-C.. Il existe également une fresque médiévale où Phlippe le Bel et Edouard 1 er d’Angleterre se voient réconciliés par le pape Benoît X. Un petit lévrier se tient à leurs pieds. La fameuse tapisserie « la Dame à la Licorne » témoigne de l’enthousiasme avec lequel il fût accueilli à la Renaissance.

Son physique :

petit-levrier-italien 3Le petit Lévrier italien est un chien mince et petit. Il dispose de toutes les caractéristiques d’un lévrier en miniature : le prototype de raffinement et l’élégance. Il s’agit pourtant bien d’une race à part entière, et non pas de la forme naine d’une autre race.

Sa longueur est égale à ou à peine inférieure à la hauteur au garrot. Sa tête est longue et étroite. La longueur du crâne est égale à la moitié de la longueur de la tête. La longueur de la tête peut atteindre les 40% de la hauteur au garrot.

Les mâles et les femelles mesurent entre 32 et 38 cm au garrot.

Ce sont de petits chiens légers puisqu’ils pèsent au maximum 5 kg.

Le poil du petit Lévrier italien est ras, soyeux et fin sur le corps, sans la moindre trace de franges. Sa couleur peut-être noire, grise, ou dans les tons jaunes pâles ou beiges. Il peut être blanc au niveau du poitrail et aux pieds. petit lévrier italien 1

Bien qu’il ait une allure assez fragile, le petit Lévrier italien jouit d’une très bonne santé. Il est rarement malade. Comme tous les lévriers, il court très vite, et son ventre levretté permet à ses pattes arrière un mouvement qui lui assure des foulées de grande ampleur. Le petit Lévrier italien peut même participer à des courses de lévrier.

Son caractère :

Le petit Lévrier italien est un chien vif, affectueux et docile. C’est un chien émotif, sentimental et tendre. Mais il est aussi très espiègle et joueur. Parce que le petit Lévrier italien peut mal gérer son stress dû à sa grande émotivité, il a besoin de calme et de stabilité. Dès son plus jeune âge, le petit Lévrier italien doit être éduqué dans la douceur et la cohérence, sans brusquerie ni violence. Il a également besoin de sortir dans des lieux animés et de découvrir un maximum de situations (ville, enfants, bruits inhabituels, etc.) afin de ne pas devenir trop craintif une fois adulte.

Sur dogfidelity : Postez vos photos, vidéos, faites vous des amis, et partager votre passion canine !

Et surtout, merci de partager cet article.

Dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine 

Inscrivez-vous, c’est gratuit !

sins

mon-profil

 

  •  
  •  
  •  
  •  

1 Commentaire sur “Petit Lévrier italien

Les Commentaires sont fermés.