•  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un peu d’histoire…

Le Lévrier Afghan, également appelé Tazi, est un chien originaire d’Afghanistan. Certainement très anciennes, ses origines restent néanmoins assez obscures. Il aurait même été, selon la légende, le chien choisi par Noé pour représenter l’espèce canine sur son Arche ! Les premières réelles reproductions de la race furent découvertes dans le Sud-Ouest de l’Afghanistan. Il s’agissait de représentations rupestres (œuvres d’art réalisées par l’Homme sur des roches) datant d’au moins 2000 ans avant Jésus-Christ. Le mystère des origines de notre Lévrier Afghan reste donc à élucider, bien que l’on suppose qu’il serait le résultat de croisements entre divers chiens appartenant aux populations Afghanes qui nomadisaient beaucoup. La race est introduite en France vers 1930.

L’Afghan a notamment été reproduit en 1938 par le très célèbre peintre Salvador Dali à travers une huile sur toile nommée « Afghan invisible avec apparition sur la plage du visage de Garcia Lorca en forme de compotier aux trois figures ».

Caractéristiques :

Le Lévrier Afghan est un grand chien robuste : sa taille varie entre 68 et 74 centimètres au garrot pour les mâles et entre 63 et 69 centimètres au garrot pour les femelles. Il peut peser jusqu’à 28 kilos. Son aspect dégage une impression de puissance et d’extrême élégance de par sa somptueuse robe et son port de tête altier. Son poil, très long sur l’ensemble du corps et plus court sur la selle (dos) et le museau, est soyeux, dense et très fin. Bien que toutes les couleurs de robe soient admises, les plus appréciées sont généralement le sable et le doré. Sa queue, de taille moyenne, est garnie de poils et ses oreilles, attachées bas et en arrière, sont plaquées à la tête et également garnies de poils longs.

Son espérance de vie peut varier de 13 à 15 ans.

Caractère :

Peu démonstratif et très indépendant, l’Afghan reste néanmoins très affectueux et profondément attaché à son maître. C’est un chien dominateur, qui se montre souvent distant et hautain avec les étrangers. Sa fierté et son indépendance le rendent assez difficile à dresser et éduquer. Fermeté, patience et complicité sont donc de rigueur.

Très sportif, il nécessite une activité physique régulière et doit impérativement pouvoir se dépenser afin de garder son équilibre et rester en forme. Il peut donc très bien s’adapter à la vie en appartement à condition de disposer d’espace et d’effectuer beaucoup d’exercice.

 

Et surtout, merci de partager cet article.

Dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine 

Inscrivez-vous, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  •  
  •  
  •  
  •