• 86
  •  
  •  
  •  
  •  
    86
    Shares

Alerte vague de froid !

L’hiver est une période durant laquelle il faut être particulièrement vigilant avec son chien. Encore plus lorsque les températures sont négatives et que la neige est au rendez-vous ! En effet, les chiens ne sont pas à l’abri d’attraper rhumes et coups de froid ! Certes, nos compagnons adorent jouer dehors, encore plus lorsque d’épaisses couches de neige recouvrent le jardin ou les allées du parc, mais il y a tout de même quelques précautions à prendre. Il est donc important d’aborder certains points.

Attention à bien sécher le corps et le pelage de votre chien !

Le pelage du chien est un isolant thermique hors pair, d’autant qu’en hiver il est généralement plus fourni.

Les chiens possèdent en effet un poil de couverture, mais également un sous-poil. Le sous-poil se composant d’un duvet particulièrement fin et doux, c’est ce dernier qui les isole du froid. Le poil de couverture, plus épais, est généralement imperméable et protège donc les chiens des intempéries ou des agressions extérieures.

Attention car les chiens ne supportent pas tous le froid de la même manière. Le degré d’isolation dépendant du type de poil que possède le chien, il dépend donc de la race. Ainsi, certaines races de chiens supportent mieux le froid que d’autres. Plus le pelage est dense, plus le sous-poil est important et plus la fourrure est isolante. C’est pourquoi un chien de type Saint-Bernard supporte bien mieux le froid qu’un Chihuahua.

Le pelage du chien doit être entretenu régulièrement, notamment par un bon brossage (surtout au moment des mues) mais également par une bonne alimentation. Un beau pelage signifie souvent qu’un chien est en bonne santé. Un chien en bonne santé sera naturellement plus résistant et aura plus de facilités à affronter l’hiver et ses basses températures !

Au contact de la neige, le chien est soumis à l’humidité de celle-ci qui fond sur ses poils ou se fixe sur son pelage. Il faut donc veiller à plusieurs choses après une promenade dans la neige avec votre compagnon.

Tout d’abord, il faut bien essuyer votre chien s’il est mouillé afin qu’il sèche le plus rapidement possible et qu’il puisse se réchauffer correctement.

Il faut également retirer les petits paquets de glace fixés sur les poils, notamment sous le ventre.

Pour finir, il faut bien insister sur le séchage des pattes, notamment au niveau des poils se trouvant entre les coussinets. Le sel de déneigement contenu dans la neige pouvant provoquer des irritations au niveau de cette zone, il est même conseillé de rincer les pattes de votre chien à l’eau douce après une promenade dans la neige. Vous lui éviterez ainsi gerçures, gelures et diverses blessures.

L’alimentation : faut-il la modifier ?

Seuls certains chiens sont concernés par les changements d’alimentation à effectuer lors de la période hivernale.

En effet, augmenter la ration alimentaire d’un chien d’appartement ou d’un chien vivant en ville n’est pas recommandé. Ces derniers passant une grande partie de leurs journées à l’intérieur, les froides températures les atteignent beaucoup moins qu’un chien passant son temps à l’extérieur ! Ils n’ont donc pas la nécessité de se nourrir davantage.

En revanche, sont concernés par les changements d’alimentation les chiens d’extérieur, les chiens d’utilité et les chiens effectuant beaucoup d’exercice (comme l’agility). Ces derniers se dépensant beaucoup plus et consommant plus de calories, ils nécessitent une ration alimentaire plus importante en hiver.

Ainsi, si votre chien passe beaucoup de temps dehors et qu’il se dépense plus qu’un chien de compagnie ordinaire, il est important d’augmenter sa ration alimentaire.

Attention à l’ingestion de neige !

Lorsque votre chien joue dans le neige, il peut lui arriver d’en ingérer. Il faut être vigilant, car l’ingestion de neige peut provoquer chez le chien des troubles digestifs, des vomissements et voire même une gastrite des neiges. Cette dernière est une inflammation de la paroi interne de l’estomac. On peut parler de gastrite aiguë et même de gastrite chronique si celle-ci évolue dans le temps. La gastrite peut se traduire par l’apparition de vomissements et de diarrhées susceptibles de contenir du sang. Très douloureuse, elle peut également provoquer écoulements salivaires et prostration du chien. Un vétérinaire doit dans ce cas être consulté d’urgence.

L’ingestion de neige peut également être dangereuse pour le chien à cause du sel de déneigement. Si votre compagnon en ingère, il risque de se brûler la langue ou bien pire, une intoxication dont les principaux signes sont vomissements, diarrhée et spasmes abdominaux. Si l’ingestion se fait en grande quantité, il peut même présenter certains troubles nerveux.

Il faut donc surveiller votre chien de près lorsque ce dernier joue ou se promène dans la neige.

Pour conclure…

Quelques centimètres de neige sont un bon prétexte pour sortir votre chien un peu plus que d’habitude, il n’en sera que plus heureux, à condition de bien respecter les quelques conseils évoqués ci-dessus !

Et surtout, merci de partager cet article.

Dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine 

Inscrivez-vous, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  • 86
  •  
  •  
  •