• 75
  •  
  •  
  •  
  •  
    75
    Shares

Un peu d’histoire…

Le Dogue Allemand, également connu sous le nom de Grand Danois, est une race de chien originaire d’Allemagne et non du Danemark.

Des chiens similaires au Dogue Allemand auraient été introduit en Europe au 4ème siècle par des peuples de cavaliers nomades d’origine iranienne et auraient été utilisés, jusqu’au Moyen Age, comme auxiliaires de guerre, puis reconnus pour leurs aptitudes à la chasse à courre, en particulier au sanglier. Néanmoins, ses réelles origines sont encore aujourd’hui assez mal connues.

Selon la FCI (Fédération Cynologique Internationale), le Dogue Allemand actuel descendrait de l’ancien Bullenbeisser, du Hatzrüden et du Saurüden.

Originellement, le terme « Dogue » est utilisé pour désigner un chien grand et puissant n’appartenant à aucune race précise. Par la suite, l’appellation « Dogue » est utilisée afin de désigner les différents types de chiens d’après la couleur de la robe et la taille.

En 1880, à l’occasion d’une exposition à Berlin, le premier standard du Dogue Allemand est établi. La FCI reconnaît la race à titre définitif le 18 novembre 1961.

Le standard officiel en vigueur aujourd’hui est publié le 8 décembre 2012.

Caractéristiques :

Le Dogue Allemand dégage une impression de noblesse, fierté, puissance et élégance. Son corps est robuste et bien construit, presque inscriptible dans un carré. Ses formes sont harmonieuses. Il n’est ni grossier, ni d’une élégance exagérée. On dit que le Dogue Allemand est l’Apollon de l’espèce canine.

Les mâles doivent mesurer 80 centimètres au minimum sans dépasser 90 centimètres et les femelles doivent mesurer au minimum 72 centimètres sans dépasser 84 centimètres. Le poids varie entre 45 et 70 kilos selon le sexe.

Particulièrement expressive, la tête, en harmonie avec le corps, est allongée, étroite et nettement dessinée. Le Dogue Allemand possède des oreilles naturellement tombantes, de grandeur moyenne, le bord antérieur accolé à la joue. Elles ne sont ni attachées trop haut, ni attachées trop bas et ne sont ni décollées, ni complètement plaquées contre les joues.

Ni trop longue, ni trop courte, la queue atteint le jarret. L’attache est haute et large mais la queue n’est ni attachée trop haut, ni trop bas et n’est pas trop épaisse. Elle s’amenuise progressivement jusqu’à son extrémité. Au repos, elle pend en position détendue naturelle. En action ou quand le chien est excité elle se courbe légèrement en sabre mais sans former de crochet et sans s’enrouler.

Le Dogue Allemand possède un poil très court, dense, lisse et luisant. Le poil n’est jamais double ou terne. La robe peut être fauve (du jaune clair au jaune or intense), fauve bringée (du jaune or clair au jaune or intense avec des rayure noires régulières), arlequin (blanc pur bigarré de noir, sans mouchetures), noir de laque ou bleu (bleu acier pur).

Caractère :

Le Dogue Allemand est décrit par la FCI comme un chien amical, affectueux et attaché à ses maîtres. Il peut se montrer réservé vis-à-vis des étrangers. Calme et mesuré, il fait un bon chien de garde. Fidèle et protecteur, c’est un compagnon attachant. S’il est correctement éduqué, le Dogue Allemand peut être un très bon compagnon et un chien de famille sûr de lui, sans peur ni agressivité. Parfois têtu, il nécessite néanmoins une éducation ferme et précoce. C’est un chien réceptif, docile et obéissant si l’on sait s’y prendre avec lui.

Le Dogue Allemand peut s’adapter à la vie en appartement à condition de le promener quotidiennement et de lui permettre de se dépenser régulièrement.

Et surtout, merci de partager cet article.

Dogfidelity.com : Le 1er réseau social de la communauté canine 

Inscrivez-vous, c’est gratuit !

sins

mon-profil

  • 75
  •  
  •  
  •